Ethics By Design, un évènement d’actualité

La récente affaire Cambridge Analytica, du nom de cette entreprise britannique ayant collecté les données de plusieurs dizaines de millions de citoyens américains depuis le réseau social Facebook, a fait éclaté à la face du monde un sujet débattu depuis plusieurs décennies par les cercles de spécialistes : celui des données personnelles et de leur protection.

Au sein de la Silicon Valley, l’affaire n’a rendu que plus bruyants les départs des désormais “repentis” du numérique. Anciens technos, businessmen, brillants ingénieurs mais aussi pour beaucoup, designers. Ces derniers s’interrogent désormais sur l’impact de leurs actes sur les millions – si ce n’est milliards – d’utilisateurs de leurs services. D’une certaine manière, c’est leur éthique qui se retrouve challengée.

Car si bien souvent les services développés proposent des fonctionnalités très courantes, certaines posent question : les notifications, ressenties par beaucoup de nos concitoyens comme trop présentes ou la géolocalisation permanente des smartphones des utilisateurs.

Quelles sont les fonctionnalités créées par nos soins qui deviennent problématiques ?

Pour les designers et concepteurs de services numériques, se pose une double question relativement simple : quelles fonctionnalités développées par nos soins peuvent être problématiques ? Et pour ces dernières, quel juste milieu peut-on trouver entre leur utilisation débridée et leur prohibition totale ?

Si la question est simple, la réponse semble complexe tant les réflexions qui animent la communauté des designers se font denses autour de cette problématique désormais qualifiée de “design éthique”. Designer éthique, c’est semble-t-il remettre l’exigence de choix et de liberté au centre de la conception. Une définition qui aboutit à cet anglicisme : Ethics by design.

Ethics by design : 2 jours de conférences, ateliers et tables-rondes pour y répondre

Au travers de deux journées de conférences, d’ateliers et de table-rondes, mettant la pratique et la réflexion collaborative au cœur de sa démarche, Ethics by design a pour objectif de permettre à ses participants de comprendre les enjeux actuels et futurs de la conception numérique responsable. Plus, Ethics by design se veut être un lieu de réflexion et d’idéation sur la manière de produire des services respectueux de leur environnement et de leurs utilisateurs.

Considérer les problèmes du numérique de manière globale

Considérer que seule la collecte des données personnelles ou seul le design de l’attention serait à l’origine des errements des services numériques nous apparait partir du mauvais pied ! Ce serait faire preuve d’une vision monocausale qui ne nous semble pas être le reflet de la réalité.

C’est pour cela que Ethics by design se déroulera à travers 3 thématiques directement reliées à la conception numérique (le design de l’attention, privacy by design ou design, éthique et business model) et une thématique design des organisations, qui sera notre témoin sur l’impact du design dans d’autres champs que le numérique.

Il s’agira ainsi d’ouvrir le champ des perspectives et de croiser les points de vue, ceux des intervenants comme ceux des participants ! Pour cela, Ethics by design favorise les temps d’échange, les formats de type atelier ainsi que la possibilité pour tout un chacun de prendre la parole.

Alors, vous en êtes ?

Pour que cet évènement soit à la hauteur de son ambition, il ne manque plus qu’une chose : vous !

Designers, responsables innovation, ingénieurs, consultants, chercheurs, étudiants, l’interdisciplinarité a fait la force de la première édition de Ethics by design en 2017 à l’École normale supérieure de Lyon.

Pour cette édition 2018, nous comptons donc sur vous, sur votre diversité, vos idées et votre bonne humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *